TOP
Image Alt

Voyage professionnel et durabilité: 5 conseils pour un projet en ligne avec votre politique RSE

Voyage professionnel et durabilité: 5 conseils pour un projet en ligne avec votre politique RSE

À l’heure où les enjeux environnementaux et sociaux pèsent de tout leur poids dans les prises de décision des entreprises, les voyages professionnels ne font pas exception. Voici 5 critères incontournables pour des événements en parfaite cohérence avec vos engagements RSE.

1 : Choisissez la bonne destination

Tout est question de cohérence. Ainsi, il s’agit de commencer par se demander si traverser la planète pour fédérer vos équipes fait sens alors que vous prônez une politique durable éco-responsable. Ou encore si ce pays paradisiaque applique une politique véritablement en phase avec votre attention au bien-être des individus au sein de votre entreprise. Exemple : renseignez-vous avant de choisir de partir aux Maldives, ou à Dubaï…

Le choix de la destination de votre futur voyage n’a rien d’anodin et il est crucial d’y accorder une attention toute particulière. Chaque destination pouvant nourrir ou, au contraire, desservir les valeurs de l’entreprise, un travail de recherches est nécessaire pour vous assurer de rester en accord total avec vos engagements écologiques, politiques ou sociaux.

Le chiffre : 1 million. C’est le nombre de touristes qui voyagent aux Maldives chaque année certainement sans se douter que le pays applique la charia, que la peine de mort y a été rétablie pour les enfants à partir de 7 ans et qu’une femme sur trois y est victime de violences sexuelles entre 15 et 50 ans. Du soleil à l’ombre, il n’y a qu’un pas…

Source : TV5 Monde

2 : Réfléchissez aux moyens de transport

En toute logique, démarche durable ne peut s’envisager sans se soucier de l’empreinte carbone de vos déplacements… Un seul objectif : la diminuer au maximum.

Faites part à l’organisateur de votre vigilance sur le sujet, et insistez pour qu’il vous oriente vers les solutions les plus respectueuses de la planète. Car elles existent. Des véhicules électriques à la mobilité douce en passant par les compagnies aériennes soucieuses de leur impact (qui plantent des arbres pour chaque kilomètre parcouru, par exemple), innovez et faites les bons choix pour préserver la planète !

Le chiffre : 39%. Entre  2005 et  2018, les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 39%. Selon une étude du Boston Consulting Group (BCG). Elles devraient doubler d’ici à 2040.

Source : IATA

3 : Mangez local

Opter pour une destination, c’est jouer le jeu de l’immersion totale. “Local” doit être votre mot d’ordre. Préférez la gastronomie régionale aux buffets continentaux standardisés souvent proposés dans les grands hôtels de chaîne pour découvrir la culture locale et déguster des produits qui n’ont pas traversé la planète.

De plus, sélectionner des adresses typiques faisant la part belle aux circuits courts permet de participer à l’économie locale et l’accueil y est souvent bien plus chaleureux ! Un cercle vertueux, et délicieux.

Le mot : “Locavore, nom et adjectif. Personne qui décide de ne consommer que des fruits et des légumes locaux et de saison pour contribuer au développement durable.” Le mot a fait son entrée dans le dictionnaire pour l’édition de 2020. Et dans vos critères de choix de voyages ?

4 : Faites appel aux bons prestataires

Lors de l’organisation d’un voyage, de nombreux prestataires sont mobilisés : agences de voyage, hôtels, transporteurs, restaurants et bien d’autres. La clé pour un voyage à la hauteur de vos exigences en matière de politique RSE consiste à vérifier la leur. Se renseigner sur la gestion des ressources ou le traitement des employés, c’est éviter que les travers de prestataires peu vigilants ne rejaillissent sur vous et assurer le succès de votre opération.

Le chiffre : 1,3 Milliard. C’est, en tonnes, le poids des aliments gaspillés à l’échelle mondiale, soit 41 tonnes (!) jetées chaque seconde ! Attention au choix du prestataire.

Source : Ademe, Commission européenne

5 : Pensez aux petits gestes

En matière de RSE, il n’y a pas de petite action, chaque détail compte. Et c’est justement pour cela que votre engagement doit guider chacune de vos actions et de vos décisions.
Soyez donc scrupuleux : en évitant d’imprimer les programmes du prochain voyage pour vos 200 convives, par exemple, ou encore en investissant un peu plus d’argent pour concevoir des étiquettes de bagage réutilisables. Rappelez-vous, il n’y a pas de petite idée pour être responsable.

Le chiffre : 66 %. La France recycle environ deux tiers de sa production de papier, soit environ 5,3 M de tonnes par an. Participez à cet effort national et faites monter le chiffre !

Source : Planetoscope

You don't have permission to register